0388324903 ecole@escm.eu

Le classement de Shanghai 2020 compare les 1 000 meilleures universités dans le monde. Si Paris Saclay entre à la 14e place cette année, ce sont les universités anglaises et américaines qui tiennent le haut du pavé : Harvard University, Stanford University et University of Cambridge occupent les 3 premières places.

Pour la plupart des étudiants français, le classement des meilleures universités mondiales est un concept assez lointain. Par contre, il est intéressant de comprendre comment fonctionne ce classement pour se forger un avis. Tout comme vous pouvez vous faire un avis sur les réseaux ayant vocation de regrouper les meilleures business school françaises.

 

Quelles sont les meilleures universités du monde selon le classement de Shanghai ?

 

En 2020, la France se place en troisième position dans le Top 20 de ce classement. Ce résultat est largement dû aux nouveaux modèles d’universités qui regroupent plusieurs établissements depuis 2019.

 

Malgré tout, depuis sa création en 2003, les grandes gagnantes sont les universités américaines qui prennent 15 places dans le top 20. Au niveau européen, notons la présence de 3 universités anglaises dans le top 20 : University of Cambridge, University of Oxford, University College of London. La Suisse occupe la 20ᵉ place avec le Swiss Federal Institute Of Technology Zurich.

 

Le classement de Shanghai prend en compte différentes catégories : les sciences, l’ingénierie, les sciences de la vie, la médecine et les sciences sociales. C’est dans cette dernière catégorie que SKALE, qui regroupe un réseau d’écoles de commerce de haut rang dont l’ESCM de Strasbourg, pourra se positionner et notamment dans des disciplines comme l’économie, la finance, le management ou la communication.

 

Quels sont les classements alternatifs à celui de Shanghai ?

 

Très attendu, il jouit encore d’une bonne réputation et fait toujours autorité. Pourtant d’autres rankings, réalisés sur des critères différents, sont également très scrutés. Reposant sur des critères parfois identiques mais aussi complémentaires de ceux du classement de Shanghai, ils apportent une vision différente et parfois plus juste de l’enseignement supérieur.

 

Le classement U-Multirank

 

Il a été initié par la commission européenne afin d’éviter la marginalisation des universités du vieux continent dans le ranking de Shanghaî. En plus de la recherche, il prend en compte les différents cursus des universités qui reflètent cultures locales et envies des étudiants. Il est important que les indicateurs pris en compte pour réaliser les rankings soient bien en adéquation avec les spécificités et ressources humaines des pays.

 

Le classement du Centre for Higher Education (CHE) de Gütersloh, en Allemagne

 

Il est né de la volonté de démontrer que, même si celui de Shanghai est louable, il est principalement axé sur l’efficacité de la recherche. Or la prise en compte de la qualité de l’enseignement et des ressources humaines pour le transmettre est un facteur d’ordre un pour évaluer la performance globale d’une université.

 

Ce classement inclut également la recherche appliquée et les partenariats avec le tissu local d’entreprises : cela marque l’aptitude de l’université à mettre en œuvre ses compétences de façon concrète.

 

L’école de commerce et de management de Strasbourg, ESCM, membre du réseau Skale en France, dispose de nombreux atouts qui font d’elle une candidate sérieuse pour trouver sa place au sein de ces classements.

 

Pour en savoir plus sur notre école de commerce à Strasbourg, contactez-nous