Le bachelor et la licence ont certes des points en commun, mais leurs différences sont encore importantes. Pour vous aider à déceler la frontière entre ces diplômes hautement prisés, nous vous proposons une immersion dans leurs univers respectifs. Découvrez ce qui les différencie !

Une différence fondamentale

Il existe des différences essentielles entre la Licence et le Bachelor. Les voici.

La licence : un diplôme universitaire

La licence est le diplôme qui clôture le premier niveau de formation universitaire. Disponible dans les 80 Universités françaises de métropole et d’Outre-Mer, il s’obtient après six semestres, ce qui correspond à trois années d’études. Pour compléter un cycle de licence, il faut valider 180 crédits ECTS (European Credit Transfer System). Accessible après le baccalauréat, ce diplôme inclut plusieurs spécialités : mathématiques, droit, économie…

La licence universitaire est non professionnalisante, car axée sur des connaissances théoriques. Toutefois, de plus en plus d’universités proposent des licences professionnelles, délivrées par des établissements publics en IUT (Institut Universitaire de Technologie) ou en IAE (Institut d’Administration des Entreprises). Elles sont accessibles après l’obtention d’un diplôme bac+2 professionnel ou non (BTS, DUT, L2…).

Le bachelor : le saint graal des écoles privés

Le bachelor est un diplôme de niveau bac+3 dont l’obtention est aussi conditionnée par la validation de 180 crédits ECTS. Mais, contrairement à la licence, il ne se prépare pas dans des universités, mais dans des écoles privées ou des écoles consulaires. A l’origine, ce diplôme était principalement délivré par les écoles de commerce, dans des domaines tels que la gestion d’entreprise, le management ou les finances. Aujourd’hui, il est possible de l’obtenir dans d’autres domaines (mode, histoire de l’art…).

Contrairement à la licence, le bachelor est exclusivement professionnalisant. Par ailleurs, les écoles de commerce accordent une place importante à sa dimension internationale. C’est la raison pour laquelle certaines d’entre elles proposent la majorité de leur cours en anglais, pour rendre leurs étudiants plus compétitifs sur le marché international.

Des visées différentes

Le bachelor : une formation ultra professionnalisante

Comme nous le disions dans le paragraphe précédent, le bachelor est une un diplôme qui s’obtient au terme d’une formation essentiellement professionnalisante. Largement plébiscité par les entreprises, il offre plus d’accès au monde professionnel. En effet, les programmes de bachelor sont conçus pour offrir aux étudiants des fondamentaux solides du travail en entreprise. Certes, ils permettent également de poursuivre des études en Master, mais leur principal objectif est d’offrir des compétences pour l’emploi.

Dans une école de commerce, on n’étudie pas pour préparer une carrière académique. Dès la première année, tout est mis en œuvre pour que les étudiants acquièrent une solide expérience professionnelle. Quelle que soit le parcours de spécialisation choisi, l’accent est mis sur la pratique, et non sur la théorie.

Encore plus de stages longs

La différence entre la licence et le bachelor se situe également au niveau des stages effectués au cours de la formation. Le bachelor accorde plus d’importance au développement des compétences professionnelles. Par conséquent, les étudiants sont encouragés, voir obligés d’effectuer des stages plus longs en entreprise. Certains de ces stages peuvent durer jusqu’à un an.

Le bachelor est aussi caractérisé par l’orientation internationale de ses stages. A la différence des universités, les écoles de commerce encouragent les stages à l’étranger, certaines les rendent mêmes obligatoires. Par exemple, à l’ESCM de Strasbourg, les équipes pédagogiques poussent les étudiants à découvrir d’autres pays, d’autres cultures d’entreprise, afin d’enrichir leurs connaissances et compétences.

Des études orientées vers la recherche

Le diplôme de licence se prépare essentiellement à travers des cours magistraux et des travaux dirigés. L’objectif est de préparer les apprenants à mener des études longues. Cependant, il faut avouer que cette orientation tend à changer au fil du temps. De nos jours les universités essayent de professionnaliser leurs diplômes, en renforçant leur volet pratique. L’essentiel des formations n’est plus axée sur la théorie, car elles sont plus qualifiantes.

Un culture du stage moins importante qu’au bachelor

En licence académique, les stages en entreprises sont moins importants que dans les formations de type bachelor. La plus part des universités ne prévoient même pas des programmes de ce genre, elles se contentent de libérer leurs étudiants lors des vacances. En revanche, les formations menant à la licence professionnelle prévoient des stages en entreprise.

En résumé

La différence entre ces deux diplômes peut se résumer en quatre points :

  • La licence est un diplôme national, tandis que les bachelors sont généralement internationaux ;
  • Le bachelor a une orientation typiquement professionnelle, avec des périodes de stage plus longues. A contrario, la licence est orientée vers la recherche ;
  • Les programmes de bachelor sont axés sur des spécialités spécifiques. Les licences quant à elles sont plus généralistes ;
  • Les frais d’inscription sont généralement plus élevés dans les écoles de commerce qu’à l’université.