Le master manager de la direction marketing commerciale, aussi connu sous le sigle MDMC, est une formation s’étalant sur 2 années et ayant pour objectif de former des managers compétents et opérationnels dès l’obtention du diplôme. Cette formation permet aux étudiants de maîtriser différentes techniques, méthodes et outils de marketing et de commerce. A l’issue de ce master, l’étudiant acquiert et développe à la fois les compétences opérationnelles et stratégiques nécessaires pour s’adapter à tous les secteurs d’activités et à toutes les tailles d’entreprises.

Quels sont les débouchés d’un master direction marketing commerciale ?

Directeur/trice marketing :

Le/la directeur/directrice marketing veille sur le développement du positionnement de l’entreprise et de ses produits ou services sur le marché dans lequel elle opère. Sa mission consiste à analyser la concurrence, les comportements et les tendances de consommation pour élaborer une stratégie permettant de mieux positionner l’entreprise et accroître ses ventes. Le/la directeur/directrice marketing est aussi chargé de coordonner différents métiers marketing afin d’optimiser l’expérience client.

Ses missions principales :

  • Définir les opportunités et les perspectives de développement et de croissance de l’entreprise.
  • Comprendre et analyser le comportement des consommateurs, leur perception de la marque, leurs attentes et leurs motivations d’achat.
  • Collaborer étroitement avec les équipes chargées du développement et du design des produits afin de leur fournir des informations sur les nouvelles tendances de consommation, les avis et les attentes des consommateurs en vue d’assurer la viabilité marketing des produits ou des services proposés.
  • Tracer le parcours client pour identifier les éventuels points irritants.
  • Elaborer la stratégie marketing de l’entreprise à travers la fixation des objectifs et la définition des plans d’action marketing, les budgets alloués, les indicateurs de performance permettant de suivre cette stratégie ainsi que le développement du mix marketing (les 4P) de chaque produit constituant l’offre de l’entreprise sur le marché.
  • Gérer les collaborations avec les agences de communication qui concrétisent la stratégie marketing et communication de l’entreprise et veiller sur la conception des différents supports de communication : brochures, catalogues…
  • Assurer la cohérence des actions marketing à travers les différents canaux et leviers de communication de l’entreprise.
  • Optimiser et favoriser la visibilité de l’entreprise : webmarketing, référencement, merchandising…
  • Suivre l’évolution des indicateurs de performance et analyser l’impact de chaque action marketing menée afin d’optimiser la stratégie marketing et apporter des corrections et des ajustements si nécessaire.

Business developer :

Le/la business developer a pour mission d’étudier les business plans qui ont un grand potentiel de réussite et qui permettront d’assurer la croissance et la prospérité financière de l’entreprise. Il participe à l’élaboration et la mise en œuvre des stratégies sur le court et le long terme. Pour se faire, le/la business developer collabore étroitement avec les managers et les dirigeants de l’entreprise pour maîtriser les besoins et le fonctionnement interne et externe de l’entreprise. Concrètement, le/la business developer est chargé de dénicher de nouveaux leviers de croissance, de gérer les projets commerciaux ainsi que de négocier de nouveaux accords commerciaux.

Ses missions principales :

  • Mener des audits internes pour évaluer la croissance de l’entreprise et mettre le doigt sur les dysfonctionnements.
  • Réaliser des études de marché afin de comprendre l’environnement dans lequel opère l’entreprise et de mesurer son attractivité.
  •  Assurer une bonne relation entre les clients et l’entreprise : mettre en place un climat de confiance avec eux.
  • Assurer la communication et le suivi des projets avec les différentes parties prenantes : fournisseurs, clients, collaborateurs…
  •  Négocier avec les nouveaux clients pour s’assurer de l’alignement des contrats avec le plan de développement de l’entreprise.
  • Gérer les différentes équipes au sein de l’entreprise et suivre minutieusement l’avancement des projets et leur cohérence avec le business plan.

Chef de Produit :

Le/la chef/cheffe de produit prend en charge la gestion du cycle de vie des produits ou services constituant le portefeuille de l’entreprise. D’une part, Il/elle intervient à tous les niveaux du cycle de vie du produit : de la conception à la promotion en passant par les tests marketing, le lancement et la commercialisation. D’autre part, le/la chef/cheffe de produit explore les besoins sur le marché pour concevoir des produits qui seront à la hauteur des attentes du consommateur et par la suite, il/elle propose des pistes d’amélioration en cas de dysfonctionnement ou d’échec du produit sur un marché donné.

Ses missions principales :

  • Assurer la veille concurrentielle et informationnelle par rapport à l’offre et la demande sur le marché.
  • Mener des études de marché ponctuelles et périodiques.
  • Analyser l’évolution du marché en termes d’offre et de demande pour proposer des produits adaptés.
  • Mettre en place et implémenter des plans d’actions marketing.
  • Coordonner les équipes de conception et de développement des produits.
  • Participer au processus de la fixation des prix.
  • Contribuer à la définition de la politique et les conditions générales de vente des produits.
  • Proposer des actions commerciales et promotionnelles.

Responsable de magasin :

Le/la responsable de magasin a pour mission de développer l’activité commerciale du point de vente en s’appuyant sur la politique commerciale prédéfinie par l’entreprise. Son but ultime, à travers l’exercice de son métier, est d’accroître le chiffre d’affaires du magasin et la marge commerciale qui en résulte. Par ailleurs, le/la responsable de magasin prend en charge la gestion et le développement des équipes commerciales.

Ses missions principales :

  • Atteindre les objectifs quantitatifs et qualitatifs définis par la politique de vente de l’entreprise.
  • Identifier et analyser les besoins et les attentes des clients.
  • Élaborer une stratégie de merchandising.
  • Suivre l’évolution des prévisions de vente et des indicateurs de performance de façon régulière.
  • Recruter et former le personnel de vente.
  • Assurer la gestion de l’équipe du point de vente : définition des objectifs à atteindre et des tâches à effectuer au quotidien.
  • Passer les commandes, gérer les stocks et préparer les inventaires.
  • Gérer les réclamations des clients, des fournisseurs et du personnel.
  • Assurer la bonne tenue et la sécurité du magasin et du personnel.

Les compétences techniques et professionnelles acquises :

Compétences techniques :

  • Elaboration des stratégies marketing et des plans d’action
  • Gestion des projets et des équipes
  • Gestion de la relation client
  • Maîtrise des techniques commerciales
  • Maîtrise de la démarche marketing
  • Rédaction des propositions commerciales et des argumentaires de vente
  • Gérer le suivi d’un projet de communication
  • Maîtrise de l’anglais commercial

Compétences professionnelles :

  • Aisance relationnelle
  • Maîtrise des techniques de communication
  • Maîtrise des techniques de négociation
  • Sens de l’écoute
  • Esprit d’équipe
  • Forte persuasion
  • Esprit de synthèse
  • Force de proposition
  • Vision stratégique
  • Capacité à animer et fédérer des équipes autour d’un projet commun

Quels sont les salaires après ce master ?

Directeur/trice marketing :

Après l’obtention d’un master direction marketing commerciale (MDMC), le directeur marketing débutant touche en moyenne entre 4 000€ brut (3 120€ net) et 6000€ brut (4 680€ net) par mois. Après quelques années à occuper cette fonction, le directeur marketing atteint une fourchette de salaire entre 7 000€ brut (5 460€ net) et 10 000€ brut (7 800€ net) par mois. En tant que senior, il/elle touche dans les grands groupes en général entre 11 000€ brut (8 580€ net) et 13 000€ brut (10,140€ net) par mois.

Secteurs d’activité avec le meilleur salaire :

  • Industries extractives : 140 862 €
  • Santé humaine et action sociale : 127 770 €
  • Hébergement et restauration : 123 716 €

Business developer :

En tant que profil junior, le business developer gagne entre 32 000 € à 42 000 € brut par an. Après quelques années d’expérience dans cette fonction, le business developer atteint une fourchette de salaire allant de 50 000 € à 100 000 € brut annuel.

Secteurs d’activité avec le meilleur salaire :

  • Activités financières et d’assurance : 60 739 €
  • Industries extractives : 60 079 €
  • Construction : 59 288 €

Chef de Produit :

En tant que profil junior, le chef de produit touche entre 2 500 € et 3 000 € brut par mois. Par la suite et après quelques années d’exercice de ce métier, le chef de produit, étant profil confirmé, gagne entre 4 000 € et 4 500 € brut par mois.

Secteurs d’activité avec le meilleur salaire :

  • Industries : 52 283 €
  • Activités financières et d’assurance : 50 104 €
  • Santé humaine et action sociale : 50 096 €

Responsable de magasin :

En début de carrière, le directeur de magasin gagne en moyenne 25 000 € brut annuel. Après 2 ans d’expérience dans cette fonction, il atteint un salaire de 28 000 € brut annuel qui peut aller jusqu’à 35 000 € avec cinq ans d’expérience sur ce poste. Au bout de 10 ans, le directeur magasin, en tant que profil senior, touche jusqu’à 40 000 € brut annuel.

Secteurs d’activité avec le meilleur salaire :

  • Santé humaine et action sociale : 89 825 €
  • Electricité gaz, vapeur et air conditionné : 71 252 €
  • Transports et entreposage : 60 000 €

Où faire un master MDMC à Strasbourg ?

Parmi les écoles de commerce qui proposent le master Direction marketing et Commerciale à Strasbourg, on retrouve l’ESCM Strasbourg.

L’ESCM Strasbourg propose un master Direction marketing et Commerciale s’étalant sur deux ans. Ce programme a pour but de former les étudiants à la maîtrise de la démarche marketing et des différentes techniques commerciales. Au bout de deux ans, l’étudiant acquiert des compétences opérationnelles et stratégiques et sera prêt à les mettre en pratique dans le milieu professionnel.

L’un de point fort de cette formation est qu’elle est proposée en alternance ce qui permet d’acquérir des savoirs académiques et de les appliquer concrètement dans l’entreprise. L’immersion dans l’environnement professionnel est nécessaire pour acquérir des compétences opérationnelles solides et se mettre dans la peau du manager futur que serait l’étudiant de l’ESCM Strasbourg.

Chiffres clés 2020 de l’Ecole de Commerce :

  • 472 Diplômés
  • 94 % de réussite
  • 42060 Euros de salaire moyen annuel après 3 ans
  • 34370 Euros de salaire moyen annuel au départ.

Consulter le site de l’ESCM Strasbourg pour plus d’informations sur le programme académique, les frais et le processus de candidature pour le master direction marketing et commerciale.